Présentation

“Que manger vous fasse du bien, Boire ne vous soit pas nuisible, Que le corps ait bonne santé, et que Ame ne soit pas lésée”

 

Que de chemin parcouru depuis janvier 1996, mois ou nous avons ouvert «le Fils de Jules». Il nous a fallu affronter le scepticisme d’aucuns, relever le défi de n’être pas seulement un nouveau restaurant branché dans le quartier du Châtelain, afin de devenir l’ambassade de la gastronomie basque et landaise à Bruxelles. Dès les premières heures, nous avons porté notre choix sur les meilleurs produits, la sélection des vins qui n’ont vraiment pas à rougir de leur origines et de vraies recettes du Sud-ouest. Avec le temps, nous avons pu, mon équipe et moi-même imposer notre vision et notre cuisine toujours plus inventive.

Décoration

La décoration du restaurant a été réalisée par un jeune designer français, qui a pendant un temps travaillé avec Philippe Starck. Il a utilisé des formes géométriques et épurées, des matériaux contrastés et des détails emblématiques de la fin des années trente. Sur les murs de fonds, on peut remarquer les dalles de sable et de terre du Pays Basque scellées en panneaux. Ces dalles ont été crées par Guenaël Revel, peintre vivant au Québec. On peut aussi admirer les meubles en sycomore et en onyx, les belles vasques de porcelaine blanche en guise de lampadaires. Le subtil mélange de matières nobles et de métal oxydé donne au Fils de Jules un cadre très raffiné et intemporel. A elle seule la décoration mérite votre visite, jusque dans les toilettes qui ne manquent pas d’originalité.

Spécificités

cuisine:
Les spécialités du restaurant sont concoctées avec passion par notre chef de cuisine, qui origine et authenticité obligent, excellent dans la préparation de plats typiques. Avec des évocations et de vacances à la lecture d’une carte qui sent bon l’Aquitaine et les Landes (lobes de foie gras chaud aux raisins, confit de canard, tourtières landaises), les Pyrénées ( fromage de brebis de la vallée d’Arruns, agneau de lait, jambon et charcuterie de porc basque) et le pays Basque espagnol ( piquillos farcis à la bacalao, filet de thon de Pasajes, parillada de poissons …) dont la seule évocation ouvre l’appétit. De même , nos produits sont importés directement par nos soins des Landes et du Pays Basque : le canard, le foie gras frais et les produits dérivés de Montaux, la charcuterie des Aldudes, le jambon Ibaïona de saint Jean le Vieux, le piment fort d’Espelette, le piment doux d’Anglet ou de Saint Palais …

vins:
La carte des vins que nous proposons se veut être une vitrine du Sud Ouest Toutes les régions du Sud-Ouest y sont représentées , avec pour chacune ce que l’on y fait de mieux . L’Espagne n’est pas en reste, avec ses rosés très fruités, ses rouges structurés, chaleureux et toujours mieux vinifiés. Le Sud Ouest du Sud Ouest est notre région de prédilection : Madiran, Tursan, Pacherenc , Jurançon , Béarn et Irouléguy.

Dernier vestige d’un grand terroir basque , presque abandonné au début du siècle, l’Irouléguy retrouve aujourd’hui sa superbe , grâce au courage et à l’obstination de quelques vignerons accrochés aux pentes abruptes de leurs montagnes : Riouspeyrous , Hillau, Brana … En Béarn pyrénéen , un jeune et talentueux exploitant , Lapeyre , travaille formidablement bien ce beau terroir de Salies de Béarn. A Jurançon ,comme à Madiran et au travers de tout le Sud Ouest des hommes et des femmes passionnés par leur métier font évoluer ces appellations trop longtemps restées dans l’ombre .

salle:
L’équipe de salle orchestrée par Demory Gerard vous fera visiter la des mets et des vins pour répondre au mieux à vos attentes et vous satisfaire. N’hésitez donc pas à demander conseil pour faire votre choix et c’est avec plaisir que cette charmante équipe vous guidera hors des sentiers battus pour des découvertes vinicoles mémorables.

 

La cuisine basque

La cuisine basque est une cuisine de terre et de mer. Elle allie la rusticité des saveurs du piémont pyrénéen à la richesse des goûts venus de l’océan. C’est une cuisine faite de scrupules et d’originalité, de répétitions incantatoires et de variations sans fin. A classer dans l’un ou l’autre registre selon l’interprétation : axoa d’Espelette , merlu Koskera , ttoro , truite sauvage à la bayonnaise , chipirons à la plancha ou à l’encre , piquillos farcis , marmitako , pastexa , sorbet au lait de brebis ou glace à l’Izarra verte….

 

La cuisine landaise

La cuisine landaise , quant à elle , est souvent dépeinte comme la cuisine riche d’une région d’abondance, d’un pays béni des dieux. Au contraire, l’art culinaire vient ici d’un art de subsistance, d’un accommodement avec le ciel et les saisons, dans la permanente certitude que les mauvais jours bientôt reviendront. C’est ainsi que naquirent des années plus tard, des plats resservis et enrichis. Les même, mais sans le respect des saisons. La palette des recettes est le reflet d’une culture faisant de mets habituels des gourmandises exceptionnelles. On se réjouira de tant de plats dans lesquels souvent le canard est roi : garbure, cassoulet, confit, foie gras chaud, poêlé ou en terrine mais aussi salmis de palombe, confit de porc à l’ail, tourtière …

Le pays basque

Le Pays Basque, comprenant une communauté linguistique et ethnique, s’étend des deux côtés des Pyrénées Occidentales, délimité par l’Adour, fleuve atlantique au Nord et par l’Ebre, fleuve méditerranéen au sud. l’Euskal Herria où la nation basque préfigure l’Europe avec ses sept provinces à cheval sur la montagne, obstacle naturel ignoré par ses habitants.
Quatre provinces se situent en Espagne ( Navarre, Biscaye, Guipuzcoa, et Alava ) et trois en France (Soule, Basse Navarre et Labourd). « Zazpiak Bat » les sept qui sont un.
La terre, le climat, la faune et la flore imposent à un pays sa gastronomie. La cuisine basque offre aux gourmets une palette exceptionnelle de produits naturels et variés où s’allient les viandes, poissons, gibiers et légumes ou, plus poétiquement, «les richesses océanes aux parfums de la montagne »

l’Art de vivre

Une petite parenthèse en ce qui concerne l’art de vivre du Sud Ouest : il existe en Belgique une association qui se veut tout à fait conviviale. L’Association des Gascons de Belgique.
Elle est constituée d’un regroupement amical dans lequel les expatriés momentanés ou permanents peuvent retrouver un peu de leurs racines ou de «l ‘air » de leur région. Elle propose un tas d’activités avec un point focal «les séances gastronomiques » et elle est ouverte à tous les amoureux de de la région, gascons ou pas.